Cuisine

Quelle est la composition et les bienfaits du kaki ?

Fruit délicieux aux multiples vertus, le kaki est méconnu du grand public. Le peu le connaissant le considère comme un fruit quelconque, et donc sans avantages particuliers. Pourtant, ce magnifique fruit renferme beaucoup de substances nutritives bénéfiques à l’organisme. D’où l’intérêt de l’essayer et même d’en faire un dessert quotidien ! Découvrez ici tout ce que vous ignorez du Kaki.

Généralité

Encore appelé plaquemine du Japon ou plaquemine de Chine, le kaki est un fruit d’une teinte rouge orangé qui a une peau translucide lorsqu’il arrive à maturité. Il est abondamment produit en Chine et en Corée, mais également (en faible quantité) en Inde, en Asie et au Japon. Généralement, le fruit contient entre huit et dix graines et pèse environ 500 g. Le plaqueminier fait entre 5 et 10 m de haut. Il porte des feuilles ovales et larges de couleur verte (rougissante, à l’automne) ainsi que des fleurs jaunâtres et verdâtres selon que l’arbre est mâle ou femelle.

Le kaki est généralement cueilli avant d’arriver à maturité. Cela permet aux commerçants de le transporter du champ jusqu’au marché sans enregistrer beaucoup de perte. Il s’agit en effet d’un fruit dont la maturation peut être contrôlée. Lorsqu’on le laisse à l’air libre, le kaki poursuit son mûrissement naturel. Il est également possible d’accélérer sa maturation en le mettant dans un sac en papier ou dans un sac en plastique avec des pommes. Quand il devient mûr, le kaki est très fragile et pourrit très vite. Il est alors important de bien le choisir sur les étalages et surtout de ne pas le conserver trop longtemps.

Quelles sont les différentes variétés de kaki ?

Il existe plus d’une centaine de variétés de kaki. Le plus souvent, on les classe en deux grandes catégories.

  • Le hachiya : c’est une variété de kaki originaire de l’Asie et vieille de plusieurs siècles. Le hachiya a une chair tendre et sucrée. Sa pelure est mince, lisse et d’une couleur orangée. Cette variété doit être très mûre et molle avant d’être consommée.
  • Le fuyu : le fuyu est une espèce plus jeune et répandue en Amérique. Il peut être mangé cru ou cuit. Il n’est pas obligatoire d’attendre que le fuyu soit complètement mûr. Il peut être mangé pendant qu’il est encore ferme. Par ailleurs, le fuyu contient des graines brunes non comestibles à retirer avant la consommation.

Comment reconnaît-on un kaki mûr ?

Le kaki a une peau verte et ferme lorsqu’il n’est pas mûr. Par contre, il devient orange vif et transparent lorsqu’il atteint la maturité. Si la peau se ride et semble prête à se rompre, mangez-le vite, car il est ainsi en train d’évoluer vers un état de pourrissement.

Comment manger un kaki ?

La consommation du kaki n’est certes pas différente de celle des autres fruits (sous réserve de ses particularités). Cependant, pour ne pas vivre une mauvaise expérience, veillez à bien choisir votre kaki. Comme il est dit plus haut, c’est un fruit qui devient fragile lorsqu’il arrive à maturité, et son pourrissement n’est pas toujours visible. Prenez donc le soin de bien l’observer avant de l’acheter. Et si c’est que vous le conservez vous même à la maison, gardez-le dans un réfrigérateur pour ne pas avoir à manger un fruit pourri.

Comment préférez-vous manger le kaki ?

La plupart (les Européens notamment) préfèrent le kaki cuit. Si c’est aussi ce que vous préférez, allez-y, mais sachez que le kaki est un fruit très riche en provitamine A, et que par conséquent il ne faut pas en abuser, au risque de prendre exagérément du poids. Toutefois, le kaki est et demeure un fruit. Alors, si « le corps humain a besoin de cinq fruits par jours », le kaki est un excellent choix pour servir de dessert au regard de ses nombreux bienfaits.

Mais, saviez-vous qu’on peut aussi cuisiner un kaki ? Eh bien, oui ! Si vous vous retrouvez face à une surabondance du fruit, vous pouvez en faire une confiture, une salade, une tarte, ou même une pizza.

De quoi est composé le kaki ?

Le kaki est un fruit qui a de nombreuses valeurs nutritives. C’est d’ailleurs l’un des rares fruits à en renfermer autant ! En effet, sur 100 g de kaki cru, voici les quantités de nutriments qu’on a :

  • Protéines : 0,7 g ;
  • Lipides : 0,3 g ;
  • Glucides : 15,3 g ;
  • Eau : 80,7 g ;
  • Fibres : 2,5 g ;
  • Vitamine C : 7 mg ;
  • Vitamine E : 0,5 mg ;
  • Vitamine B9 : 22 µg ;
  • Potassium : 171 mg ;
  • Calcium : 21 mg ;
  • Phosphore : 20 mg.

En plus de tous les nutriments ci-dessus, le kaki contient également en abondance d’autres pigments comme le carotène, le lycopène et la xanthine. Le kaki est aussi très riche en provitamine A.

Consommer du kaki, mais à quelles fins ?

Le kaki, avec toutes les substances nutritives qu’il contient, aide l’organisme humain à :

S’hydrater : le kaki est très riche en eau. Il contribue énormément à notre apport hydrique journalier. Dans la médecine chinoise, il est d’ailleurs conseillé aux patients qui souffrent de la déshydratation ;

Ravigoter le transit intestinal : le kaki est riche en fibre, ce qui lui permet de renforcer les organes qui interviennent dans le cycle digestif ;

Prévenir les maladies cardiovasculaires et certains cancers : si le kaki a une couleur rouge orangé, c’est parce qu’il est très riche en caroténoïdes. Ces derniers sont des antioxydants qui renforcent les cellules du corps et les protègent contre les maladies cardiovasculaires et d’autres maladies liées au vieillissement ;

Limiter les dommages causés par les radicaux libres : le kaki contient du manganèse. Ce dernier aide plusieurs enzymes du corps en facilitant une douzaine de processus métabolique. Il aide aussi le corps humain à prévenir les dommages causés par les radicaux libres ;

Renforcer le système immunitaire : le kaki est une source de vitamine B9, laquelle joue un rôle important dans la fabrication des cellules du corps. Cette vitamine participe aussi à la production du matériel génétique (ADN, ARN) ainsi qu’au bon fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire. Aussi, il est à noter que la vitamine B9 que contient le kaki aide l’organisme à vite cicatriser les plaies et les blessures ;

Lutter contre les maladies coronariennes : le kaki contient des molécules de flavonoïdes, de caroténoïdes et de tannins. Ces dernières confèrent des propriétés antioxydantes qui favorisent le traitement des maladies coronariennes.

Vous savez maintenant tout sur le kaki. Des questions ? Rendez-vous dans les commentaires !

Show More

Françoise

Bonjour, je m'appelle Françoise ! Retrouvez toutes mes astuces et mes conseils pratiques sur mon site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close