Maison

Comment poser un parquet flottant en toute simplicité !

Si vous aviez envie de donner un aspect nouveau et attrayant à votre logement, la pose d’un parquet flottant est la solution idéale. Le parquet flottant donnera une nouvelle touche de convivialité et de modernité à votre maison. Noble et élégant, le parquet flottant est la solution idéale pour améliorer le confort et le style de votre intérieur. Poser un parquet flottant est simple, il est possible de le faire soi-même sans dépenser un seul sou.

Le parquet flottant : qu’est-ce que c’est ?

Le parquet flottant est un type de revêtement de sol apparu dans les années 1980. C’est un type de parquet en bois ou à base de bois, avec une couche d’usure en bois noble. Cette couche d’usure présente une épaisseur minimum de 2,5 mm, et est posée de façon flottante, de sorte que le parquet ne soit pas directement fixé au sol. Le parquet flottant se présente le plus souvent sous forme de lattes à poser, non fixées directement au sol. Il se pose aisément sur un matériau déjà existant, et constitue donc une solution idéale en cas de rénovation.

Les outils indispensables pour la pose du parquet flottant

Avant de commencer la pose du parquet, il est nécessaire de se munir de quelques outils. Ces outils serviront entre autres pour la découpe et la pose du parquet. Il est donc nécessaire de se munir de :

  • Un aspirateur pour le nettoyage du sol avant la pose du parquet
  • Un crayon à papier
  • Une équerre et une fausse équerre
  • Un marteau
  • Une scie sauteuse
  • Des barres de seuil

Les préalables à respecter avant la mise en place du parquet flottant

Avant la pose d’un parquet flottant, une préparation minutieuse du sol est nécessaire. Afin de garantir un environnement idéal à la pose du parquet, quelques conditions essentielles et indispensables doivent être remplies.

Le sol

Avant la pose du parquet, il est important de veiller à ce que le sol soit propre. Il ne doit pas être poussiéreux, et doit être débarrassé de toute trace de colle d’un ancien revêtement. De plus, il est nécessaire de veiller à ce que le sol soit bien sec, l’humidité étant très mauvaise pour le bois. Il est conseillé pour plus de sécurité de poser en dessous du parquet, un film d’étanchéité qui empêchera l’humidité d’atteindre le bois.

L’installation d’un parquet flottant nécessite un sol lisse et régulier. Si votre sol ne présente pas ces caractéristiques, il est possible d’y remédier en utilisant un enduit de ragréage auto lissant. Toutefois, le ragréage n’étant utilisable que pour de faibles dénivelées, il est nécessaire de faire une mise à niveau du sol dans les cas où la dénivelée excède 2 cm sur la surface du plancher.

  • Mise à niveau du sol à l’aide d’une chape de mortier

Cette solution est préconisée dans les cas où le sol présente un grand nombre d’irrégularités. La chape de mortier est un mélange humide de sable et de ciment. Ce mélange sera nivelé à l’aide d’une règle en aluminium faite pour cet usage.

  • Mise à niveau du sol par calage du plancher

Dans le cas d’un aménagement de comble, il est nécessaire de procéder à un calage du support existant. Le plancher sera donc démonté et remis à niveau à l’aide de cales dont l’épaisseur sera choisie à l’aide d’une règle de maçon et d’un niveau à bulle. Les cales permettront au plancher d’atteindre la planéité nécessaire pour l’installation du parquet flottant.

  • Combler les ondulations

Dans le cas d’irrégularités larges et peu profondes dans le sol, il est possible de combler les ondulations en y étalant des feuilles de journal.

Choisir le parquet idéal

La qualité du parquet est un élément indispensable à prendre en compte lors du choix de celui-ci. En effet, un parquet de qualité, en plus d’avoir une meilleure finition, résistera mieux à l’abrasion, à la pression et au cisaillement dans les zones de grand passage. Il est possible de choisir la qualité du parquet en fonction du lieu où il sera posé. Un parquet d’excellente qualité sera donc nécessaire dans les endroits de votre maison avec une grande fréquence de passage, et un parquet bon marché suffira pour les chambres peu fréquentées, à condition que le sol soit plat et bien rigide.

Le type de bois utilisé pour la fabrication du parquet devra également être pris en compte. En effet, chaque type de bois possède ses caractéristiques spécifiques dont il faudra tenir compte pour le choix d’un parquet adapté.

Il est important de prendre en compte la disponibilité des accessoires compatibles avec le parquet, et la possibilité de se réapprovisionner plus tard dans la même gamme. Nous vous conseillons toutefois de lire cet article pour mieux choisir votre parquet.

Mettre une sous-couche avant la pose du parquet flottant

La mise en place d’une sous-couche avant la pose du parquet permettra de l’isoler de l’humidité et des conséquences relatives, et éventuellement d’éviter des désagréments sonores. Bien que de nombreuses solutions existent, un film de polyéthylène simplement déroulé suffira pour protéger le parquet de l’humidité. En ce qui concerne l’isolation phonique, des dalles de feutres ou de lièges suffiront largement.

Comment poser son parquet flottant

Après la préparation du sol et la mise en place d’une sous-couche, l’on peut maintenant passer à la pose du parquet flottant. Le parquet flottant n’étant pas fixé au sol, on assemblera les différentes lames avec des rainures et des languettes collées ou éclipsées. On utilisera une cale en bois pour taper le long de la lame en cours de pose. Les lames seront posées rang par rang, et devront être parallèles au sens de la lumière de la pièce. Cela permettra de rendre les défauts moins visibles. Dans les pièces trop étroites, on positionnera les lames dans le sens de la pièce. Dans le cas de parquets clipsables, l’utilisation d’un marteau pouvant abîmer le système, la pose se fera à la main. Il est possible de mettre un peu de colle aux endroits sensibles, mais cela demeure tout de même facultatif.

Afin que le parquet ne se bombe pas lors d’une éventuelle dilatation des matériaux, il est recommandé de laisser un léger espace au bout de chaque rang. À défaut de laisser cet espace, on peut utiliser du polystyrène expansé ou de la silicone au bout des rangs pour résoudre ce problème.

Voici une vidéo Youtube pour mieux comprendre !

Choix des finitions pour le parquet flottant

Les finitions permettent de personnaliser et de protéger votre nouveau parquet flottant. Le choix des finitions se fera en fonctions de plusieurs critères, et selon les objectifs recherchés. Il est conseillé d’utiliser des finitions avec le plus faible taux possible d’émission de formaldéhyde.

Vous pourrez entre autres appliquer un vernis en plusieurs couches afin d’obtenir un effet invisible et imperméable. Ce type de finition présente l’avantage de faciliter l’aération du bois, et le protège des rayures. Vous avez le choix entre un vernis brillant pour un effet miroir sur le parquet, un vernis mat pour un aspect huilé, ou un vernis satiné.

Une finition à l’huile naturelle permettra à votre parquet de garder un aspect naturel, tout en le rendant moins vulnérable aux agressions extérieures.

Si vous optez pour la pose de plinthes, des plinthes de même couleur que le parquet donneront un excellent rendu esthétique.

Pour plus de conseils sur l’entretien et le choix des accessoires adaptés à votre nouveau parquet flottant, nous vous invitons à visiter la catégorie parquet du site Comment Maison.

Show More

Françoise

Bonjour, je m'appelle Françoise ! Retrouvez toutes mes astuces et mes conseils pratiques sur mon site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close